Divorcer en ligne : rêve ou réalité ?

Plateforme de recettes en ligne, changement d’adresse, inscription sur les listes électorales, paiement des impôts, demande d’aide à la création et à la reprise d’une entreprise, mutualisation de documents et de ressources pédagogiques notamment, l’évolution de la technologique et l’essor du numérique a démultiplié les produits et les services en ligne. Et aussi curieux que cela puisse paraître, un petit nouveau a fait son apparition : le divorce. Non vous ne rêvez pas, vous avez bien lu ! Il est aujourd’hui possible de divorcer sur le net. Découverte d’un service pas comme les autres.

La demande de divorce en ligne au peigne fin

Déroulement de la procédure de divorce en ligne

Tout d’abord, il convient de se connecter à un site d’avocats qui offre la possibilité de divorcer en ligne. Ensuite, il suffit de se laisser guider. Pour cela, il convient de remplir le formulaire de demande de divorce en fournissant tous les renseignements utiles et nécessaires à la convention de divorce. Une fois les pièces indispensables à la procédure transmises au cabinet, ce dernier adressera un projet de convention de divorce à chacun des membres du couple désireux de se séparer. Après le délai légal de réflexion passé, si les deux parties sont d’accord, la convention est alors signée en présence de l’avocat.

Avantages d’une telle procédure

La procédure de divorce en ligne qui s’adresse aux couples qui souhaitent divorcer par consentement mutuel. De plus, à l’exception de certains cas particuliers – situation de surendettement, enfants à charge, biens immobiliers détenus à l’étranger, les deux époux désirent un avocat propre notamment – cette solution est beaucoup plus accessible en de nombreux points.

Passer par internet permet d’accélérer la procédure, de gagner du temps in fine. Rapide et efficace, cela facilite les échanges avec l’avocat et ne demande pas d’accorder son emploi du temps dans un premier temps. En effet, seul un rendez-vous peut être nécessaire pour signer la convention. En parallèle, cela permet de connaître avec exactitude le coût du divorce. Le montant des honoraires est établi à l’avance et cela évite ainsi les mauvaises surprises. Par ce biais, toutes les étapes précédant l’enregistrement du divorce chez le notaire sont simplifiées grâce à l’outil informatique. Et à l’image de toutes les informations personnelles, ces dernières sont elles aussi soumises au secret professionnel et ne seront pas transmises à des tiers et restent accessibles pour information ou rectification au regard de la loi.

1370
-


Laisser un commentaire